la Céphilaventure au Canada
Une famille à la découverte du Canada d'Est en Ouest en camping-car

Menu

Accueil
Qui suis-je ?
Mon itinéraire
Livre d'or
Archives
Album photo
Mes amis

Mes albums

Rubriques

Les Aventuriers
Notre Aventure
Notre camping car
Notre journal de bord

Sites favoris



Du 03-09-2013 au 06-09-2013 Parc de la Mauricie

Du 03-09-2013 au 06-09-2013 Parc de la Mauricie

Après une nuit passée entre d’énormes camions sur une aire d’autoroute à Berthierville, nous avons repris la route en direction du parc National de la Mauricie, à Saint Jean des Piles. Ce parc est situé entre les villes de Montréal et Québec, dans la chaîne de montagnes des Laurentides. Cette chaîne de montagnes est très ancienne (1,1 milliard d’années), et a subi une forte érosion depuis 600 millions d’années, accentuée par les périodes glaciaires, qui révèle des roches caractéristiques du « Bouclier canadien » (noyau du continent nord américain, il est constitué de roches très anciennes formées au cours des premiers milliards d'années de l'histoire de notre planète). Les Laurentides, qui ressemblent étrangement à nos Ardennes, s’étendent tout de même de la région des grands lacs au Labrador.

Dans le parc de la Mauricie, on peut observer 16 lacs, différentes rivières, quelques tourbières, mais surtout une forêt très dense, dont les couleurs annoncent l’automne, avec quelques feuilles d’érables déjà d’un rouge vif et éclatant ! Cette forêt est aussi riche en épinettes noires, en mélèzes laricins, en bouleaux, en cèdres (moins grands que ceux de la Colombie Britannique), en pins et surtout en érables. Parmi les lacs, nous avons croisé à plusieurs reprises la route du plus grand, le lac Wazagonke avec ses 16 kms de long. Parmi les tourbières, nous avons pu observer celle proche du lac Wazagonke, se caractérisant par ses 7m de tourbe en profondeur, ses mousses de sphaigne épaisses, sur lesquelles les épinettes très maigrichonnes tentent de survivre, et les plantes carnivores Drosera se pourlèchent des insectes qui pullulent. La faune typique du parc se constitue d’orignaux, de porcs épics, de ratons laveurs, de renards, de lièvres, de castors, d’écureuils. Bref, nous n’avons pu observer, au cours de nos randonnées, qu’un porc épic et une famille d’écureuils nichant dans un trou de pin.

x

xxxxxxxxx

Par contre, Armance nous a tous surpris en découvrant encore un trèfle à 4 feuilles : c’est le 4ème en quelques jours! Elle fait bien des jaloux, et c’est sûrement de bon augure pour sa rentrée!

Après 3 jours au sein du parc de la Mauricie, durant lesquels nous avons bien profité de la nature au cours de belles randonnées, et ce malgré des températures bien plus fraîches (entre 5 et 7° la nuit et 15 et 20° le jour!), nous avons repris la route en direction de la ville d’Halifax située à environ 1200 kms. Nous avons quitté le Québec, en passant par Québec ville, la Rivière du Loup (partie du fleuve Saint-Laurent s’élargissant et laissant apparaitre des îles porteuses de nombreux phares, avec les Laurentides en arrière plan), puis nous avons rejoint le Nouveau Brunswick, en passant par Edmundston. Notre 1ère étape dans cette province a été aux alentours de la ville de Saint-André dans un camping Acadien, en pleine campagne. Demain, nous nous dirigerons vers Fredericton, puis Moncton, avant d’entrer en Nouvelle Ecosse, dernière province de notre voyage. L’idée du retour se fait grande et engendre des émotions diverses, mais le moral n’est pas en berne côté aventuriers.

Ne ratez pas le prochain (et dernier) chapitre que nous devrions pouvoir mettre sur le blog juste avant notre départ d’Halifax jeudi, arrivée en France le vendredi 13 Septembre!


Publié à 20:33, le 6/09/2013, dans Notre journal de bord, Saint-Jean-des-Piles
Mots clefs :
Ajouter un commentaire